Suivez le fil

Des nouvelles de la laine n°50 - Mai 2016

Cher professionnel, amateur ou amoureux de la laine,

Il est possible qu’un beau bâtiment soit mis à disposition de la Filière laine pour créer une « Maison de la laine ». C’est un rêve, loin d’être réalisé, mais possible. Un des aspects souhaités pour faire vivre ce lieu est d’y avoir un atelier de production, en laine locale. Pour cela, en accord avec la personne qui mettrait le bâtiment à disposition, nous lançons un « appel à projets ». Seraient disponibles, au minimum, une belle grange de 140m au sol et un espace de commercialisation rénové. Le bâtiment se situe à proximité de l’E411, entre Libramont et Ciney. Qui, parmi vous ou vos connaissances serait intéressé à investir un tel lieu avec son travail de la laine ? A ce stade-ci, un simple e-mail expliquant en quelques phrases ce que vous souhaitez et/ou ce que vous proposez est suffisant. A partir de là, nous reprendrons bien entendu contact avec vous pour approfondir les choses et construire le projet ensemble.
Dans ce lieu pourraient aussi prendre place un bureau, des expositions, de l’information sur la laine, etc. Un bien beau projet à rêver, pour 2017 et au-delà .
Au plaisir de vous lire…
Infos et contact : filierelaine@laines.be. Envoi souhaité avant le 20 juin.

Une réponse commune au lavage de moyennes quantités
Le lavage de la laine pour les moyennes quantités pose problème… et pose donc un gros problème aux projets de moyenne ampleur, entre l’artisan(e) qui travaille à la main et les produits industriels dont la laine peut être lavée chez Traitex. Véronique Corman y est confrontée pour l’avancement de son projet de gamme de chaussons feutrés (www.apasfeutres.be). Pour répondre à sa demande, et à d’autres avant elle, la Filière laine souhaite organiser une réunion spécifique sur cette question : « Quels outils et stratégies commun(e)s pouvons-nous développer pour répondre aux besoins des fabricants de produits en moyenne quantité ? ». Ce groupe de travail sera ouvert à tous : éleveurs, tondeurs, artisans, transformateur, etc.
Une date de réunion sera fixée avec les personnes qui auront manifesté leur intérêt… par un simple mail à filierelaine@laines.be.

Formation Connaissance de la laine le 20 mai !
C’est un peu in extremis, mais il est encore possible de vous inscrire à la formation « Connaissance de la laine » de ce vendredi 20 mai à Martelange. La formation, organisée par le Parc naturel Haute Sûre forêt d’Anlier, sera donnée par Ygaëlle Dupriez, coordinatrice de la Filière laine.
Venez découvrir les qualités de la laine, les différences entre races, le tri d’une toison, les différents usages en fonction des types de laine, les propriétés de la fibre, les manières de préserver la laine lors de la tonte, les étapes de transformations artisanales et industrielles, la mise en place d’une filière, etc.
Une formation pratique et participative, où l’on peut toucher, questionner, apporter son matériel inconnu, ses questions, ses toisons, s’essayer au filage ou au cardage, partager ses connaissances, etc.
Une journée accessible à tous : particuliers, artisans, éleveurs amateur ou professionnel, enseignant, tondeur, association, designer, entrepreneur, etc.
C’est d’ailleurs en partie la richesse des "points d’entrée" différents dans la laine qui fera l’intérêt de la journée.
10h-16h30 - à la Maison du Parc naturel à Martelange – Formation gratuite
Infos et inscriptions : Christine Leclercq - Christine Leclercq - christine@parcnaturel.be - +32 (0)63/60 80 82.

Oh mais j’le connais !
Dans le cadre de la mise en place du label « be-wool » sur les produits en laine locale, la Filière laine recherche quelqu’un de connu qu’elle pourrait contacter pour lui proposer une interview, une photo, un pti coup de pub autour de ces produits. Nous ne cherchons pas des idées, mais des contacts 
Si vous (votre cousine, votre voisin… ou même votre belle-mère) connaissez un acteur, un scientifique, un écrivain, une personnalité connue du grand public dont le nom pourrait être associé aux produits en laine locale, merci de nous le faire savoir.
Infos : filierelaine@laines.be

Les dates des collectes de laine 2016
Voici les dates, attendues par bien du monde, des collectes de laine de cette année.
Ø En collaboration avec le Parc Naturel des Hautes Fagnes-Eifel,
-  samedi 25 Juin de 9 à 12h à Botrange (Parking Maison du Parc) - Route de Botrange, 131 - 4950 Waimes
-  samedi 25 Juin de 13h30 à 16h à Medell, 47A à 4770 Amel (hangar Natagora, grand’route entre Amblève et Saint-Vith)
Ø En collaboration - Région de Couvin – mardi 28 juin de 9 à 11h - Rue Célestin Denis, 32 - 5660 Pesche
Ø A Faulx les tombes (Namur) – CRO - Rue du Strouvia, 18 – 5340 Faulx-Les-Tombes, Jeudi 30 Juin de 9h à 12h.
Ø A Lahage (Tintigny) – Bergerie du Gros Cron - tout au bout de la Rue du Gros Cron - 6730 Lahage, mardi 5 Juillet de 11 à 12h
Ø En collaboration avec le Parc Naturel des Collines – Ferme Frison - Chemin du Bonla, 12 - 7823 Gibecq, mercredi 6 Juillet de 10 à 12h
Ø A Verviers – Dans les entrepôts de Traitex - Rue de Limbourg, 145, mercredi 10 Août de 9 à 11h.

La collecte, et après ?
En 5 ans, DBCwool, dernier négociant wallon, a presque triplé la quantité de laine collectée en Wallonie. Toute la laine collectée a été lavée et traitée par Traitex, un des derniers lavoirs de laine industriels d’Europe. Grâce au tri et à la qualité des laines, une bonne partie de la plus belle a permis de mettre sur le marché une ligne de couettes, oreillers et surmatelas. Lanado, qui commercialise ces articles (www.lanado.be) pense à l’exportation et espère avoir de bonnes nouvelles pour l’an prochain. Lanado proposera aussi pour cet hiver une couverture bicolore et une couette en laine bio, toujours 100% pure laine belge.
Malheureusement, cette année, il n’y a plus de débouché pour les laines de basses catégories (couleurs, mêlés, laines sales). L’entreprise Zanzen qui valorise ces laines en isolant en vrac a encore suffisamment de stock des collectes de l’an passé… la faute à la disparition des primes pour l’isolation naturelle qui rendent les ventes plus difficiles.
Par contre, DBCwool pense arriver à mieux valoriser la laine de Roux d’Ardenne pure.
Les laines qui n’ont pas (encore) de débouché local sont vendues, lavées, à l’international.
Un système de bonus aux éleveurs, uniquement pour les laines entrant dans des produits finis, est mis en place.
Infos : Dominique Blandiaux - DBCwool - Avenue du Chêne, 221 - B-4802 Heusy - +32 (0)477 63 79 07 - +32 (0)87 22 24 79 - www.dbcwool.be - dominique.blandiaux@dbcwool.be

Classement de la laine
Voici le classement de la laine 2016 proposé par DBCwool dans le cadre de ses collectes.
1) Qualité « Super A », triée à fond : très propre, la mieux rémunérée (prix 2016 à confirmer ultérieurement). Lors de la collecte 2015, le négociant a constaté que la qualité A était très irrégulière, avec beaucoup de laine de qualité très limite. Ce qui diminue la qualité globale de la laine lavée et est injuste pour les éleveurs qui travaillent réellement sur la qualité. A partir de 2016, seule cette laine Super A fera l’objet du système de calcul de bonus (infos auprès de DBCwool) et sera intégrée dans les articles de literie de Lanado.
2) Qualité A « triée » : propre et bien tenue (prix 2016 à confirmer ultérieurement). Pas de végétaux, pas de « jaune », pas de couleurs, pas de jarre, pas d’ongles, pas de crottes, pas de laine feutrée. Si les pattes et les ventres sont très propres, ils peuvent être intégrés. Attention, si votre laine blanche contient des couleurs, elle sera déclassée et fera partie des « couleurs », veillez donc à bien séparer dans des sacs différents.
3) Qualité B « non triée » ou « tout venant » normalement tenu (prix 2016 à confirmer ultérieurement) : peu de végétaux, enlever les couleurs, pas de jarre, pas d’ongles, les pattes et les ventres sont acceptés.
Cette qualité n’a pas encore trouvé de débouché pour un produit fini. En attendant, elle est lavée et traitée par des entreprises belges avant exportation.
4) Qualité « R » - Roux ardennais » pure et non feutrée : 0,70 € / kg – DBCwool voudrait tenter une production en pur Roux d’Ardenne pour certains de ses clients étrangers (après lavage à Verviers), c’est pourquoi il peut majorer le prix de cette laine cette année : 0,40€ + 0,30€ /kg.
5) Qualité C : laines de couleur, croisées, sales, jarreuses (emballées séparément). Malheureusement, cette année il n’y a plus de débouché pour ces laines (cfr ci-dessus). Retour, donc, à l’ancien prix de 0,20 €/kg
Infos : Dominique Blandiaux - DBCwool - Avenue du Chêne, 221 - B-4802 Heusy - +32 (0)477 63 79 07 - +32 (0)87 22 24 79 - www.dbcwool.be - dominique.blandiaux@dbcwool.be

La vidéo de l’année ! 
L’exposition faisant suite au concours « Avec 100gr de laine » organisé par la Filière laine en 2015 est passée tout près de Paris, à Saint Prix, en janvier dernier.
Lors de cette exposition, Eléonore Moine (lainière et vidéaste) a réalisé une bien belle vidéo, avec Laurence Anglade, lainière, organisatrice de l’exposition et cheville ouvrière de l’association La Brebis Perette.
La vidéo, avec toutes les œuvres, est visible ici : https://www.youtube.com/watch?v=XEkViMtDOvw

Découverte de la laine locale, feutre et teintures végétales locales
Véronique Corman, plasticienne, feutrière, bonne connaisseuse des laines locales et des plantes, propose les 4 et 5 juillet un we de découverte à Montquintin, dans la belle nature gaumaise.
Lors de ces deux jours, elle vous propose de découvrir les laines que l’on trouve autour de nous, de percevoir leurs caractéristiques, ainsi que les différentes étapes de transformations : tri, lavage et cardage, et feutrage. Le deuxième jour, vous partirez en exploration autour de Montquintin, pour récolter quelques plantes et lichens aux propriétés tinctoriales. Cette cueillette permettra de réaliser, sur le feutre de la veille, des impressions et des colorations végétales.
A vos casseroles !
110€ pour les deux jours, matériaux compris.
Infos : Véronique Corman - veronique_corman@live.fr – 0470/63 49 58 – www.apasfeutres.be

Création d’un bracelet contemporain en laine feutrée
Initiez-vous au feutrage à l’eau et apprenez à réaliser un feutre à plat avec Anne-Catherine Pierrot.
D’abord, vous travaillerez sur un échantillon pour bien appréhender la matière avant de réaliser un travail personnalisé. Ensuite, vous apprendrez à réaliser différentes perles en laine feutrée pour décorer votre bracelet.
Samedi 18 juin - de 9h30 à 16h30 – A Corbion – 60€ + 10€ de laine
Infos : https://www.facebook.com/events/1726926447564277/

Exposition Chaussons et pantoufles
Les pantoufles et les chaussons trouvent leur origine en orient, et y sont portés depuis des millénaires. Ils trouvent leur place en occident au moyen-âge pour rendre les sabots de bois plus
confortables, puis sont portés seuls lors de la renaissance, notamment par les femmes curieuses d’exotisme. Le feutre, pour ses nombreuses qualités, reste aujourd’hui l’une des matières préférées pour la confection de chaussons, et garde une place de choix dans les défilés de mode du monde entier.
En partenariat avec l’entreprise « La Pantoufle Ardennaise » (Sedan), le Musée-Atelier du feutre à Mouzon propose une exposition « Chaussons et pantoufles », jusqu’au 30 juin.
Infos : Musée du feutre - Place du Colombier – F-08210 Mouzon (pas très loin de Bouillon  )- museedufeutre@mouzon.fr - +33 3 24 26 19 91

Pour récolter une belle laine
1. Eviter au maximum paille et foin (les moutons « plein air » seront toujours plus propres que les moutons de bergerie). Eviter les râteliers de foin et mangeoires en hauteur.
2. Lors de la tonte :
- prévoir une bâche ou tondre sur une dalle de béton propre.
- ne pas mettre les ongles coupés dans la laine !
- écarter les grosses crottes
- mettre la laine de couleur (brune, noire, très jaune) à part, pour ne pas déclasser un lot de belle laine blanche.
3. Utiliser un marquage sur brebis soluble dans l’eau chaude.
4. Eviter les toiles polypropylène blanches qui s’effritent et polluent la laine.
5. Si possible, faire des balles bien compactes pour éviter trop de manipulations, au chargement comme au déchargement.
6. Eviter l’humidité comme la peste, lors de la tonte comme lors du stockage. Par temps pluvieux et si possible, rentrer les moutons quelques jours avant la tonte pour que la laine sèche. La laine est une véritable éponge : emballée humide, elle va chauffer et jaunir. La fibre devient alors cassante et est totalement inutilisable.

Atelier créatif autour du feutre en volume.
Grâce à la technique du feutrage en volume sans couture, Véronique Corman, plasticienne, feutrière, bonne connaisseuse des laines locales vous propose de réaliser d’abord un chapeau ou des chaussons aux formes simples, et puis une œuvre plus folle et plus créative, en s’amusant avec les couleurs selon vos inspirations !
Véronique Corman, plasticienne, feutrière, bonne connaisseuse des laines locales 6 et 7 juillet 2015
140 euros pour les deux jours, matériaux compris – A Montquintin, en Gaume
Infos : Véronique Corman - veronique_corman@live.fr – 0470/63 49 58 – www.apasfeutres.be

Formation au filage
De la toison brute à la réalisation de fils, ce stage permet de découvrir les différentes matières, leur transformation, de les apprivoiser et de trouver la technique et le geste qui magnifiera la fibre… pour créer des fils uniques au gré de vos envies.
24 (soir)-25-26 juin à Martué. Un stage organisé par La Gaumette et animé par Nicole Delhaye.
Logement possible. 100€ ou 100 épis.
Infos et inscriptions : http://www.lagaumette.be/content/cours-de-filage-le-weekend

Initiation à la teinture végétale
Pendant un week-end, apprentissage des techniques de teinture (teinture substantive, teinture à mordants, avec mordants naturels dans certains cas, cuve d’indigo classique et organique, teinture de plusieurs matières naturelles,...). Apprentissage de différentes techniques de motifs sur tissu : dessin à partir d’une réserve, tye-and-dye, impressions de feuilles à tanins, dessin au pinceau, avec anti-fusant au lait ...
Visite du Jardin des Plantes à Couleurs et récolte sur place de certaines plantes fraîches.
Les stagiaires repartent avec des échantillons de tissu des différentes techniques utilisées.
9 et 10 juillet – 10 à 17h30 – 70€ pour le we
Infos : Valentine Donck - valentinedonck@yahoo.fr - 0499/11.43.64

Si vous voulez des nouvelles de Séraphita
Christelle Jeannet propose, sous le nom de Séraphita, toute une série de produits en laine du Massif central : nappes cardées, semelles, objets en laine feutrée, fils à tricoter, etc. Elle fait vraiment un super boulot, avec des races locales, des entreprises locales et les couleurs naturellement grises, brunes, chinées des différentes races de sa région. Elle propose maintenant des stages, atelier, café tricot, etc. Si vous voulez être tenus au courant de ses activités, des différents marchés sur lesquels la rencontrer et des magasins où trouver ses produits, envoyez-lui un pti mail.
Séraphita, fibres et fils - Christelle Jeannet – 00 33 6 18 93 47 29 - seraphita.fibres@gmail.com - Le bourg – F-43380 St Privat du Dragon

Artisane cherche toisons
Hélène Romanet est à la recherche de toison de laine locale pour son activité d’artisane. Elle est prête à aller la chercher directement chez les éleveurs, après ou le jour même de la tonte. Elle est aussi prête à donner un coup de main durant la tonte, ou simplement venir trier la laine directement sur place. Qui est intéressé(e) ?
Hélène Romanet – 0488/76 08 39 - helene.romanet@hotmail.com

Brebis basques en couettes
Un couple de jeunes du Pays basque a créé une activité de fabrication de couettes. A voir ici : http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/pyrenees-atlantiques/pays-basque/deux-jeunes-basques-relancent-la-filiere-de-la-laine-de-brebis-995623.html. Encore une nouvelle preuve que les laines locales, parfois oubliées, parfois rustiques, sont toujours utiles et peuvent servir à créer de beaux produits, durables et sains.

Un nouveau festival de la laine
Le Festival Brebis laine, tout beau tout neuf, aura lieu en septembre prochain en région parisienne. Plus d’infos dans une prochaine newsletter mais déjà ici : http://www.festivalbrebislaine.fr/

Stage de teinture de la laine sans mordants ni produits chimiques
Pendant une journée, les stagiaires teindront chacun 10 écheveaux de laine (mouton, alpaga, mohair...) de 25 gr de laine, dans une gamme variée de couleurs, dont évidemment, le bleu indigo, le rouge garance et de jolis verts, et tout ça, sans mordants. La cuve d’indigo pour les bleus et les verts sera quant à elle purement organique, mis à part la chaux.
Vous utiliserez la technique de la teinture substantive pour les tanins et les jaunes, la teinture à base de thé pour les rouges et la cuve d’indigo organique pour les bleus et les verts.
2 juillet – 10 à 17h30 – A Namur – 60€ et apporter sa laine à teindre
Infos : Valentine Donck - valentinedonck@yahoo.fr - 0499/11.43.64

Voyage de découverte du tissage au Pérou
L’association Identité Amérique Indienne organise, en septembre prochain, un voyage intitulé « Pratiquer le travail artisanal de la laine ». 15 jours d’Echanges autour du tissage, teinture, filage, avec les femmes de communautés des Andes, héritières du savoir de plus de 5000 ans
1500€ hors vol.
Info : Danielle Meunier - idamind@yahoo.fr - 00-32- 476 23 52 57- www.idamind.org

Interreg Grande région : On y est presque ?
12 partenaires effectifs, 17 partenaires « associés », 4 pays, plus de 25 actions ! C’est la première carte de visite du projet Interreg Grande région « DEFI-Laine/Auftrag wolle » qui a été déposé le 13 mai auprès des autorités française, wallonne, grand-ducale et allemande.
Espérons, maintenant, que ce projet va « passer » et que la Filière laine et ses partenaires pourront continuer à travailler sur l’ensemble des actions de 2017 à 2019. En tous cas, c’était un sacré boulot, et les partenaires investis dans la rédaction du dossier de candidature ont déjà pris l’habitude de travailler ensemble.
Si vous pouviez, comme nous, croiser les doigts et les orteils... 

Stages de feutre en Bretagne
Sandrine Bihorel, artiste feutrière, membre des Ateliers d’Art de France, organise toute l’année des stages de feutrage dans son atelier en Bretagne, à deux pas du Mont Saint Michel. Programme à consulter sur www.sandrinebihorel.com
Contact : Sandrine Bihorel - Bazouges la Perouse - ateliersbihorel@yahoo.fr

La Filière laine, c’est quoi cette histoire ?
La "Filière laine" cherche à valoriser localement l’ensemble des laines de nos régions. Pour :
- conscientiser le consommateur/citoyen à la valeur de la laine et à l’importance de cette filière ;
- préserver le travail des éleveurs ovins, professionnels et amateurs ;
- pérenniser le savoir-faire des artisan(e)s et travailleurs ;
- préserver et générer de l’activité autour des transformations de la laine ;
- rendre toute son utilité contemporaine à cette ressource naturelle, noble et durable qu’est la laine.

La Filière laine souhaite, à terme, trouver, appuyer ou susciter des valorisations de la laine tant au plan industriel que semi-industriel et artisanal. On estime que la filière laine peut être un outil de développement local durable.

Autour de ces objectifs, la Filière laine propose des actions de sensibilisation du grand public (stands, site internet, valises pédagogiques, dépliants, animations, etc.), de la formation des acteurs (visites d’études, conseils, formations), de l’accompagnement de projets et de produits et des actions transversales (collectes pilotes, concours pour artistes/artisans, groupes de travail thématiques, recherches de partenaires, etc.).

Son réseau d’acteurs, de bénévoles, de participants, de personnes intéressées est composé d’éleveurs (amateurs et professionnels), tondeurs, designers, entreprises, artisans, associations, musées, entreprises, artistes, étudiants, particuliers, pouvoirs publics, enseignants, etc.

Le conseil d’administration de la Filière laine est composé de Christel Daniaux (Collège des producteurs), Pascaline Neyrinck (artisane et éleveuse), Sébastien Ferailles (tondeur), Emelyne Vostier (écodesigner), Marianne Raes (ingénieure agronome), Hélène Ghyselinck (Natagora), Fabienne Schmit (éleveuse), Charlotte Marembert (designer textile), Marie Pirson (Eco-centre des Fagnes-Ardennes) , Véronique Corman (plasticienne-feutrière), Christian Knubben (producteur), Cécile Schalenbourg (éleveuse) et Ygaëlle Dupriez (coordinatrice). La Filière laine a démarré en Province de Luxembourg pour rapidement s’étendre en Wallonie et au-delà.

Toute personne qui souhaite donner un coup de main à notre travail, dans quelque domaine que ce soit, est la bienvenue !

Informations : filierelaine@laines.be – 0472/31 55 52 - www.laines.be

Si vous ne souhaitez plus recevoir « Des nouvelles de la laine », merci de simplement nous le signaler.

La Filière laine et sa newsletter sont soutenues par la Wallonie :

Ygaëlle DUPRIEZ www.laines.be
Coordinatrice de la Filière laine

Filière laine asbl
54 Grand’rue
B-6724 Marbehan
0032 471 31 55 52

Filière laine Attention changement d’adresses et téléphone
Ygaëlle Dupriez, coordinatrice
0032 (0) 472 31 55 52
www.laines.be - Page facebook de la Filière laine
54 Grand’rue à B-6724 Marbehan

Notre Filière laine


Annonces

Avec le soutien de

La Filière laine bénéficie du soutien de la Région wallonne et du Feder - Interreg VA Grande région

Une création 13pixels.be