Suivez le fil

Des nouvelles de la laine n° 47 - Novembre 2015

Au sommaire :
Les tapis multifonction sont là, et bien là !
Formation « Connaissance de la laine » le 21/12
Fourrure de laine ou tissu à doudouces ?
Visites de Ceetex et de la Feutrerie le 27/11
La laine s’invite à votre table – 28/11
Atelier d’initiation au feutre 28/11
Rencontre européenne : « Lavage des laines en Europe : urgence et avenir écologique »
Bourses au prototypage
Des boules de laines pour sécher plus vite
Fibres et fils du massif central
Suite concours « Avec 100gr de Laine… »
Coup de main de traduction -> anglais
6 journées pour bien comprendre la laine
C’est le moment de devenir membre !
Annuaire plus
Rouet ‘’Delft’’ à vendre
Programme de formation de Lainamac
La Filière laine, c’est quoi cette histoire ?

Cher professionnel, amateur ou amoureux de la laine,

En chacun de nous se livre un combat intérieur, un combat à mort entre deux loups, racontent, paraît-il, les grands-pères indiens Cherokee.
Le premier est fait de violence, d’envie, de regrets, d’avidité, d’arrogance, d’apitoiement sur soi-même, de culpabilité, de ressentiment, de mensonges. Le second est pétri de joie, de paix, d’espoir, de sérénité, d’humilité, de bienveillance, de générosité, de vérité.
A votre avis, quel est le loup qui gagne ?
Celui que nous nourrissons…
J’espère tout simplement, ce mois-ci comme tous les autres, que cette modeste lettre d’information participera à nourrir votre loup-laine, celui qui ouvre le champ des possibles et participe à construire un monde durable et équitable.

Les tapis multifonction sont là, et bien là !

Après au moins 1,5 an de travail, les magnifiques tapis/sacs de couchage/pouf/matelas sont arrivés ! Ils sont proposés par Bergelaine, un collectif composé de 5 éleveurs ovins et un tondeur dans l’objectif de transformer leur laine en produit fini et de ‘’payer’’ davantage la laine. Leur laine a été lavée chez Traitex à Verviers puis feutrée dans une entreprise allemande spécialisée. Les rouleaux feutrés ont ensuite été découpés et cousus par une couturière indépendante et par une firme nivelloise.
Depuis l’idée du produit dans un groupe de travail en passant par la rédaction des dossiers de financement (Province de Luxembourg et bourse à l’innovation RW), la fixation des prix, la recherche d’entreprises, etc. l’ensemble du processus a bénéficié de l’accompagnement de la Filière laine. Des prototypes de matières ont été réalisés à la Feutrerie à Buissenal et le tapis ‘’Fleur’’ a été dessiné par la designer liégeoise Véronique Demeffe.
Les tapis sont disponibles en 3 versions : le tapis/sac de couchage roulé (230€), le tapis/sac de couchage ‘’bonbon’’ (250€) et le tapis ‘’Fleur’’ (300€)
Un peu plus d’infos ici : http://laines.be/bottin-de-la-laine/article/bergelaine-leurs-tapis sur ce su-per-be produit qui fera un encoreplussuperbe cadeau de St Nicolas, Noël, et tutti quanti.
Bienvenue à ce nouveau produit, 100% laine locale, circuit court, beau et pratique 
La vente de produits se fait par les 6 membres de Bergelaine et en particulier par André Culot – 0844/7 78 51 - fa995172@skynet.be et Sébastien Ferrailles – 0477/340 489 - aegipanleberger@gmail.com

Formation « Connaissance de la laine » le 21/12

Venez découvrir les qualités de la laine, les différences entre races, le tri d’une toison, les différents usages en fonction des types de laine, les propriétés de la fibre, les manières de préserver la laine lors de la tonte, les étapes de transformations artisanales et industrielles, la mise en place d’une filière, etc.
Une formation pratique et participative, où l’on peut toucher, questionner, apporter son matériel inconnu, ses questions, ses toisons, s’essayer au filage ou au cardage, partager ses connaissances, etc. Et cette fois-ci, on pourra même visiter un élevage ovin !
Une journée accessible à tous à partir de 12 ans : particuliers, artisans, éleveurs amateur ou professionnel, enseignant, tondeur, association, designer, entrepreneur, étudiant, etc. C’est d’ailleurs en partie la richesse des "points d’entrée" différents dans la laine qui fera l’intérêt de la journée.
Avec Ygaëlle Dupriez, coordinatrice de la Filière laine.
9h-17h à la Ferme Schalenbourg, à Haneffe (région de Huy-Waremme), max 15 participants.
25€ pour la journée et chacun emporte son pique-nique de midi ou pourra réserver une assiette de fromages du terroir + pain.
Un covoiturage est organisé via : http://www.greencaps.be/covoit/covoit-MzU4K09ZNFJkSTlUNlFFQkRVOXpod1pMbVl5MnNwVjNKR0ZY
Inscriptions : y.dupriez@nge.luxembourg.be

Fourrure de laine ou tissu à doudouces ?

La Feutrerie propose depuis peu, un tout nouveau produit : de la laine en rouleaux, comme la peau de mouton, mais sans la peau sur du jersey. C’est vendu au mètre (160cm de large), en 28 mm d’épaisseur en blanc, gris ou brun foncé ou en 35mm d’épaisseur (en blanc).
Ce "tissu" convient pour tapis, sur-matelas, sur-fauteuil, fond de poussette/landeau ou parc ou table à langer), yoga, déco murale, etc.
Un produit réalisé en collaboration avec le Parc naturel des collines, 100% laine de la région des collines (Ath-Tournai), lavée à Verviers et façonnée en Angleterre. Traçabilité, douceur et confort pour ce produit qui plaît déjà beaucoup !
Infos : www.lafeutrerie.be – Marie Ghyssens - marieghyssens@yahoo.fr- 069/77.61.09

Visites de Ceetex et de la Feutrerie le 27/11

Ceetex est une petite entreprise de la région de Tournai, centrée sur le travail à façon pour tous ceux qui veulent tricoter, quel que soit le type de fibre. Des gilets de Stromae aux écharpes de supporters en passant par des produits en laine locale, Ceetex est un outil fort important pour la pérennité de la Filière laine… c’est le dernier tricoteur wallon. (https://www.facebook.com/ceetex.sprl - http://www.ceetex.be).
La Feutrerie : fabrication de plaids, tapis et objets feutrés avec une machine à feutrer à l’eau et une aiguilleteuse. Démonstration de l’ensemble du processus. La Feutrerie peut travailler à façon pour différents artisans ou designers et réaliser des prototypes (http://www.lafeutrerie.be/). Près de Ath.
Max 10 personnes par visite - 30€ (repas de midi léger compris) pour les membres de la Filière laine ou 45€ (repas de midi léger compris) pour les non membres
Inscription et lien pour le covoiturage ici : https://docs.google.com/forms/d/1_Ykrl1kH2jp4ANwKebbHA0yj9k5piScebzzdIAhfmuw/viewform?c=0&w=1
Bienvenue à tous !

La laine s’invite à votre table – 28/11

Lilaine et Lincoton de soie propose un atelier autour de la table (de fête) le 28 novembre de 9 à 16h30. Au programme :
* Visite de la bergerie et de l’élevage de moutons
* Quelle place ont les laines locales dans l’ameublement ?
* Création d’éléments décoratifs en laine pour une table de fête : chemin et set de table, anneaux de serviettes, porte-couverts, bougeoir, etc.
Max 12 participants de 12 à 99 ans. 50€ fournitures comprises, possibilité de réserver une assiette de produits fermiers (7,50€)
Inscription obligatoire au 0475/93.63.61 ou c.schalenbourg@me.com Adresse du jour : Ferme Schalenbourg Filles – Rue Ribatte 14 – 4357 Haneffe

Atelier d’initiation au feutre 28/11

Anne-Catherine Pierrot vous propose un atelier de découverte du feutre, cette étoffe non tissée née du frottement de la laine avec de l’eau chaude et qui donne des résultats différents selon la manière dont il est travaillé... A partir d’un échantillon pour bien appréhender la matière, vous pourrez travailler un volume à plat.
Max 10 personnes. 40€ avec la laine. Liste du matériel envoyé après inscription.
Adresse du jour : Centre Culturel de Bièvre - Rue De Bouillon 39A - 5555 Bièvre.
Infos et inscriptions : www.aufildesenvies.be - Anne-Catherine Pierrot - 0474 89 24 70 - annecatherinepierrotphoto@gmail.com

Rencontre européenne : « Lavage des laines en Europe : urgence et avenir écologique »

Saugues, petite bourgade auvergnate sur le chemin de Compostelle a bruissé, début novembre, de mots doux tels que suint, biogaz, sous-produit, valorisations, coopération, carbonisage et … laine !
125 participants, de 15 pays, ont écouté des conférences, débattu, visité, rencontré, essayé de se comprendre autour d’un enjeu commun : comment trouver les solutions de lavage les plus adaptées aux transformations souhaitées et les plus écologiques possibles ? L’engouement d’une telle rencontre à laquelle assistaient des éleveurs et groupements d’éleveurs, transformateurs, industriels, négociants, pouvoirs publics, scientifiques, designers-concepteurs, entrepreneurs (etc.), montre que la préservation (voire le développement) d’un lavage de laine de qualité en Europe est un enjeu bien compris et partagé.
J’ai participé à cette rencontre pour la Filière laine avec, entre autre côté belge, la Filature du Hibou, le négociant en laines DBCwool, le lavage de laine industriel Traitex et un couple d’entrepreneurs.
Voici quelques petits bouts de réflexion au retour de ces 2 jours bien intéressants :
-  Les moments et lieux de rencontre d’acteurs de la laine de pays différents sont vraiment fondamentaux. Merci, donc, aux organisateurs. (http://www.lainamac.fr/wp-content/uploads/2015/06/programme_colloque_lavage_laine_2015.pdf)
-  Toutes les solutions existent ! Qu’il s’agisse de systèmes de lavage simple, à usage familial ou d’un collectif, à de grandes usines réalisant des traitements complexes, en passant par des lavages à la pointe technologique en petite ou moyenne quantité ou des structures décentralisées à visée régionale. J’ai trouvé que la situation était beaucoup moins dramatique que ce qui se dit parfois. Bien sûr, il faut avoir une vision transnationale et continuer à faire des investissements qui permettront à tous ces lavages de perdurer, se moderniser et répondre aux défis environnementaux.
-  Chaque niveau/type/lieu de lavage a toute sa pertinence, en fonction du type de produit et de transformation qui sera ensuite réalisé avec la laine.
-  Le modèle du « Tout à la Chine » commence à avoir du plomb dans l’aile. Pour trois raisons :
o Les chinois ne connaissent pas bien la laine. Les entreprises qualitatives reviennent donc là où elles trouvent plus de compétences (cela dit, les compétences, c’est volatil…)
o Les normes environnementales chinoises commencent à augmenter.
o Les salaires chinois ont fortement augmenté, ils sont aujourd’hui quasiment au niveau de ceux que l’on trouve dans les pays de l’Est ou du centre de l’Europe… pays qui récupèrent maintenant une série d’entreprises ou d’investissements.
Les plus grosses entreprises du secteur (lavage et laine en général) semblent donc ressentir une brise optimiste… un peu de celle, sans doute, que nous ressentons au contact des consommateurs/citoyens qui cherchent des produits en laine, des éleveurs qui tentent de se réapproprier leur ressource, des artisans qui se questionnent…
-  La législation européenne sur le transport et le stockage de la laine en suint (en tant que sous-produit de l’élevage animal) n’est pas claire et pas du tout appliquée de la même manière d’un pays à l’autre. En plus, elle rend quasiment impossible les collectes et transports de laines de plusieurs pays… un comble pour une Europe qui veut s’harmoniser.
-  Les français ont décidément bien du mal à intégrer le fait que tout le monde ne parle pas français et que la traduction de qualité est un enjeu majeur dans ce type de rencontre (alors qu’eux-mêmes ne sont guère bilingues…) 
-  Certains semblent tentés par des investissements dans de nouveaux outils de lavage. Hormis pour les petites stations de lavage, à usage de quelques éleveurs/artisans, il me semble qu’il serait plus porteur de bien faire fonctionner, améliorer, rentabiliser les outils existants. Et bien entendu de développer, avec les scientifiques, des solutions pratiques, innovantes, peu chères et durables, pour gérer ou utiliser les eaux sales issues du lavage. La thématique environnementale étant bien entendu prioritaire pour la pérennité de ces entreprises… et donc du lavage de la laine.
Petite synthèse tout à fait subjective et lacunaire  - Ygaëlle Dupriez

Bourses au prototypage

L’appel à projet pour les bourses au prototypage (Fédération Wallonie-Bruxelles) est en cours, et il est ouvert jusqu’au 31/12/15. Il permet de faire financer (si le dossier est accepté) des projets à mener courant 2016. N’hésitez pas à nous demander un coup de main pour rentrer un projet « laine » ! Infos ici sur l’appel : http://www.artsplastiques.cfwb.be/index.php?id=855

Des boules de laines pour sécher plus vite

D’après Greencap, « La laine a le pouvoir d’absorber l’humidité dans l’air ambiant. En déposant 3 boules de laine dans le tambour de votre sèche-linge, elles vont capter l’humidité du linge et réduire le temps de séchage de 25 à 30%, mais ce n’est pas tout ! Elles joueront aussi le rôle d’assouplissant, en gardant les vêtements séparés, défroisseront vos vêtements, et vous permettront même de les parfumer puisque vous pouvez y déposer des gouttes d’essentielle. » Il est vrai que la laine a ces belles qualités… reste à faire sécher les balles. Une info trouvée ici : http://www.greenpaper.be/2015/11/des-boules-de-laine-pour-un-sechoir-plus-ecologique/

Fibres et fils du massif central

Séraphita, alias Christelle Jeannet, propose des nappes cardées, fils à tricoter, objets feutrés en laines du Massif central. Une bien belle personne, un tout beau projet… et hop ! Un reportage sur son travail : http://tele-regain.fr/christelle-lainiere/ ! Elle propose aussi des stages, en Auvergne, parfois en collaboration avec d’autres artisans, sur plusieurs sujets touchant à la laine : connaitre les bases, le filage, les teintures végétales, conception et fabrication de vêtements en feutre, etc. Le calendrier de stages est ici : https://www.dropbox.com/s/t7h4fct17hep94p/2015-16Calendrier-d%C3%A9tail?dl=0 Les produits de Seraphita sont en vente sur des marchés de la laine et dans des boutiques… elle se fera un plaisir de vous renseigner.
Séraphita, fibres et fils – 0033 6 18 93 47 29 - seraphita.fibres@gmail.com - Le bourg – F-43380 St Privat du Dragon

Suite concours « Avec 100gr de Laine… »

Après Bertrix, Verviers et Ventron qui ont accueilli l’exposition complète, elle sera en janvier à St Prix, près de Paris (15 au 31), avant Tournai et Esch-sur-Sûre. Les trois premiers prix, eux, ont aussi été exposés aux Journées nationales de la laine à Felletin et lors de la Rencontre européenne sur le lavage de la laine. Petite cerise sur notre joli gâteau, une des participantes au concours a publié un article sur la démarche dans une revue irlandaise.
A lire ici : http://laines.be/notre-filiere-laine/on-parle-de-la-filiere-laine/article/article-d-un-journal-irlandais-sur

Coup de main de traduction -> anglais

La rencontre européenne sur le lavage de la laine, qui a eu lieu en Auvergne début novembre, donnera lieu à un compte-rendu exhaustif, permettant aux participants d’inclure des documents sur leur travail. La Filière laine souhaite y joindre un résumé de son travail depuis 5 ans. Il existe en français, sous forme de cartes « mind map ». Est-ce que quelqu’un pourrait nous le traduire en anglais pour qu’il soit lisible par les participants des 15 pays présents ? C’est l’équivalent de 2 à 3 pages de texte, sous forme de mots-clés.
Déjà merci ! y.dupriez@nge.luxembourg.be

6 journées pour bien comprendre la laine

L’Ecocentre Famenne-Ardenne à Manhay organise, pour la 3ème fois, un cycle de formation complet sur la laine et ses transformations. 6 samedis, entre janvier et juin prochain. Au programme, contenus théoriques, démonstration de tonte, initiation au lavage, cardage, filage, feutrage, visite d’une microfilature, partages entre participants. Dates précises dans la prochaine newsletter, sur le site de l’Ecocentre ou auprès de Marie Pirson (formatrice) : info@ecocentre.be - 086/45 54 04 – www.ecocentre.be

C’est le moment de devenir membre !

La Filière laine a besoin de votre soutien ! Quel que soit votre « point d’entrée » dans la laine, vous pouvez trouver auprès de la Filière laine ou via ses actions des informations, du soutien, des idées, de l’accompagnement, des partenaires, du plaisir, des contacts…
Sensibilisation, formation, accompagnement de projets, label, évènements, vente en commun (…) sont nos tâches quotidiennes. Vous trouvez que c’est important de continuer le travail de la Filière laine ? Vous êtes content des informations, contacts ou conseils que vous avez déjà reçus ? Vous êtes fier(e) de travailler ensemble à la valorisation de la laine locale ? Vous voulez montrer que nous sommes nombreux et que nous pouvons avoir du poids dans certaines décisions ?
Merci, alors, d’adhérer à la Filière laine asbl. Pour cela, il suffit de compléter le formulaire en ligne qui se trouve ici http://goo.gl/forms/Oiz3uPBVmN et de verser un montant de minimum 20€ pour 2015 sur le compte IBAN BE47 1030 3963 5480 - code BIC NICABEBB (le montant est laissé à votre libre appréciation !).
Si vous souhaitez plus d’informations, le rapport d’activité 2014 est visible ici : http://laines.be/notre-filiere-laine/ses-actions/article/rapport-d-activite-2014-de-la.

Annuaire plus

L’agenda plus propose, une fois par an, un annuaire reprenant toutes les activités et produits de bien-être, écologie ou développement personnel. Une mention gratuite est possible pour les produits en laine locale (à vous de voir si vous voulez insérer une publicité ou des informations payantes). Infos : http://www.agendaplus.be/index.php/be/annuaire-plus

Rouet ‘’Delft’’ à vendre

Neuf, en frêne, avec 3 bobines. 260€ à débattre. Infos : Esther Delattre - fabianlarue@skynet.be

Programme de formation de Lainamac

L’association Lainamac, située à Aubusson-Felletin (France - Creuse), a pour mission la sauvegarde des patrimoines matériels et immatériels du Massif-Central liés à la laine de mouton. Elle le fait par la structuration et la promotion de la filière laine du Massif-Central englobant la diversité de ses acteurs : territoires, éleveurs, professionnels, amateurs, …
Pour arriver à cet objectif, elle structure ses projets autour de trois missions d’intérêt général : la culture, l’éducation et la recherche. Dans ce cadre, elle propose –entre autres- un programme de formation très complet. Il est visible en entier ici : http://www.lainamac.fr. Elle est aussi partenaire de résidences d’artistes, recherches et développement, évènements (comme les Journée de la laine à Felletin), et rencontres (comme celle de Saugues évoquée dans cette newsletter.)

La Filière laine, c’est quoi cette histoire ?

La "Filière laine" cherche à valoriser localement l’ensemble des laines de nos régions. Pour :
- conscientiser le consommateur/citoyen à la valeur de la laine et à l’importance de cette filière ;
- préserver le travail des éleveurs ovins, professionnels et amateurs ;
- pérenniser le savoir-faire des artisan(e)s et travailleurs ;
- préserver et générer de l’activité autour des transformations de la laine ;
- rendre toute son utilité contemporaine à cette ressource naturelle, noble et durable qu’est la laine.

La Filière laine souhaite, à terme, trouver, appuyer ou susciter des valorisations de la laine tant au plan industriel que semi-industriel et artisanal. On estime que la filière laine peut être un outil de développement local durable.

Autour de ces objectifs, la Filière laine propose des actions de sensibilisation du grand public (stands, site internet, valises pédagogiques, dépliants, animations, etc.), de la formation des acteurs (visites d’études, conseils, formations), de l’accompagnement de projets et de produits et des actions transversales (collectes pilotes, concours pour artistes/artisans, groupes de travail thématiques, recherches de partenaires, etc.).

Son réseau d’acteurs, de bénévoles, de participants, de personnes intéressées est composé d’éleveurs (amateurs et professionnels), tondeurs, designers, entreprises, artisans, associations, musées, entreprises, artistes, particuliers, pouvoirs publics.

C’est son « comité de pilotage » qui prend les grande décisions liées à la Filière laine. Il est composé de Christel Daniaux (Collège des producteurs), Pascaline Neyrinck (artisane et éleveuse), Sébastien Ferailles (tondeur), Emelyne Vostier (écodesigner), Marianne Raes (ingénieure agronome), Hélène Ghyselinck (Natagora), Fabienne Schmit (éleveuse), Charlotte Marembert (designer textile), Marie Pirson (Eco-centre des Fagnes-Ardennes) , Véronique Corman (plasticienne-feutrière), Christian Knubben (producteur), Cécile Schalembourg (éleveuse) et Ygaëlle Dupriez (coordinatrice). La Filière laine a démarré en Province de Luxembourg pour rapidement s’étendre en Wallonie et au-delà.

Toute personne qui souhaite donner un coup de main à notre travail, dans quelque domaine que ce soit, est la bienvenue !
Informations : laines@nge.luxembourg.be - 061/62 01 51 - www.laines.be

Si vous ne souhaitez plus recevoir « Des nouvelles de la laine », merci de simplement nous le signaler.

La Filière laine et sa newsletter sont soutenues par la Wallonie :

Ygaëlle DUPRIEZ www.laines.be
Coordinatrice de la Filière laine

1 Grand-rue B-6800 Libramont
Belgique
00 32 (0) 61/62 01 51


Des nouvelles de la laine n° 47 - Novembre 2015 en format PDF(PDF)

Des nouvelles de la laine n° 47 - Novembre 2015 en format Word(Word)

Notre Filière laine


Annonces

Avec le soutien de

La Filière laine bénéficie du soutien de la Région wallonne et du Feder - Interreg VA Grande région

Une création 13pixels.be