Suivez le fil

" Botrange : de la laine transformée en isolants pour les maisons"

La laine des moutons des petits éleveurs locaux ne vaut presque rien. Le marché est dominé par les transformateurs textiles chinois qui achètent en grosses quantités à des prix très bas. Les petits éleveurs n’ont pas accès à ce marché-là et se retrouvent avec de la laine brute dont ils ne savent que faire. C’est pour apporter une solution à ce problème que le centre nature de Botrange a mis sur pied une opération de rachat de la laine des éleveurs locaux. Cette laine sera envoyée en Allemagne où elle sera transformée en isolants pour les maisons.

"Nous faisons fabriquer de l’isolant en Bavière, en Allemagne" explique Paul Zanzen, acheteur. "Ce sont des isolants 100% en laine de mouton. On a par exemple ici un matelas qui fait plus ou moins 10 centimètres d’épaisseur et qui sert à isoler les bâtiments, les maisons en ossature bois, les toitures, les parois. C’est un excellent isolant acoustique. En outre, la laine de mouton a cette particularité de filtrer l’air. Enfin, la laine de mouton est très bien classée au niveau du feu : elle ne brûle pas, elle charbonne, elle ne propage donc pas le feu. C’est encore un bel avantage au niveau qualité du produit pour le bâtiment".

Jacques Janssen est éleveur. Il est venu vendre sa laine. Il a aujourd’hui apporté 106 kilos de laine, qui lui seront payés 133 euros. "Un bon week-end en perspective" estime l’éleveur. Jacques Janssen vient de la Reid. Au total, il a une cinquantaine de moutons : "Nous tenons une ferme pédagogique. Je tonds donc les moutons didactiquement pour montrer aux enfants comment on fait". L’éleveur avoue toutefois ne pas gagner sa vie avec cette laine : "Il ne faut pas compter ses heures, l’aiguisage des couteaux ... C’est juste un dédommagement mais on est déjà bien content d’être dédommagés, il y a des années où on ne l’était même pas. Ici, le prix de la laine remonte quelque peu grâce à des initiatives comme celle-ci. C’est un plus pour l’élevage du mouton dans nos régions". Ce n’est donc pas grâce à la laine mais grâce au mouton que l’éleveur peut gagner sa vie : "C’est la viande qui valorise le mouton" conclut-il.

F. Braibant


Botrange : de la laine transformée en isolants pour les maisons - RTBF (...)(HTML)

Notre Filière laine


Annonces

Avec le soutien de

La Filière laine bénéficie du soutien de la Région wallonne et du Feder - Interreg VA Grande région

Une création 13pixels.be