Suivez le fil

"Bastogne : « Animalaine » s’offre un petit bijou lainier", article de Sud presse du 21/06/2013 sur le deuxième salon de la laine.

Ce week-end, Animalaine à Bizory (Bastogne) orchestre un deuxième salon de la laine. L’événement du jour sera lié à une « machine à laver la laine ». Un prototype en fait, qu’Animalaine a décidé d’acheter, mais qui sera la base d’un véritable partenariat avec ces chercheurs qui vont ainsi pouvoir affiner leur invention.

Animalaine. Sans doute avez-vous déjà entendu parler du nom de cette institution installée depuis 19 ans à Bizory (Bastogne), dont le but est de donner plus d’autonomie aux handicapés, et qui multiplie les activités entre accueil, formation et musée lié au mouton et à la laine. Ce week-end, Animalaine orchestre un deuxième salon de la laine. « Ce salon, c’est en fait le rassemblement de personnes qui travaillent la laine, de façon artisanale, surtout, ou même plus industrielle, explique Michaël Rifon, sous-directeur. Il y aura cette année des exposants français, suisses, hollandais, et belges bien sûr. Pour proposer de la tonte de moutons, des démonstrations de chiens de bergers, des contes pour enfants, des spectacles, de la musique, etc. »

Mais l’événement du jour sera lié à une « machine à laver la laine. » Pas exceptionnelle en soi, visuellement, mais elle va être d’une utilité régulière et fondamentale pour Animalaine et les producteurs de la région. Une machine à laver la laine, tout simplement. Le résultat d’une mise au point de chercheurs de l’université de Locarno, en Suisse, travaillant dans un département lié aux développement durable. Un prototype en fait, qu’Animalaine a décidé d’acheter, mais qui sera la base d’un véritable partenariat avec ces chercheurs qui vont ainsi pouvoir affiner leur invention. « Jusqu’à présent, le lavage se faisait à la main, soit 2 à 3kg par jour, commente Michaël Rifon. La machine permettra de traiter 30 kg/jour. On consommait 500 litres d’eau par 5kg alors qu’ici, il en faudra une soixantaine de litres. En plus, la qualité de la texture du fil est mieux assurée puisqu’on travaillait à 78° alors que la machine effectue ce lavage à 32°. » Mais ce n’est pas tout. Animalaine veut que ce prototype, testé en Suisse depuis 3 ans, soit utilisable par des « bergers » de la région. « L’objectif sera de mettre cette machine à disposition des éleveurs de la région, à un coût raisonnable. » A noter que pour l’heure, Animalaine assure que le cardage et le filage se fait à la main, à l’ancienne. A moyen terme, l’institution souhaiterait acheter un petit métier à filer de 5-6 bobines. Mais ça, c’est une autre histoire !

Infos : salon de la laine à Bizory (Bastogne) ce dimanche 23 juin dès 10h. Infos : www.animalaine.com et 061-21.75.08.

Notre Filière laine


Annonces

Avec le soutien de

La Filière laine bénéficie du soutien de la Région wallonne et du Feder - Interreg VA Grande région

Une création 13pixels.be