Suivez le fil

A Beauraing, quand la laine locale de mouton est utilisée pour sauver les sapins...

Voici l’article publié par MAtélé le 21/05/2014.

" La commune de Beauraing a utilisé une technique bien particulière pour protéger ses jeunes sapins Douglas des dégâts du gibier : les entourer de laine de mouton.
Beauraing sort actuellement d’une grande phase de plantation de dix mille nouveaux arbres, principalement des épineux, dont le fameux sapin Douglas. Pour protéger les jeunes plans, la technique utilisée est simple et naturelle : les entourer de laine de mouton. L’odeur repousse en effet les chevreuils et les cerfs qui sont les principaux auteurs de dégâts.

Deux types de dégâts sont surtout constatés : L’abroutissement, où l’animal broute les bourgeons, et les frottis.

Les avantages de la laine de mouton :

- une production locale, facile d’accès

- peu onéreuse

- plus intéressante que la clôture, car elle n’empêche pas totalement l’accès au gibier

- les tâches blanches sont facilement repérables quand il s’agit d’entretenir et de faucher entre les plants

L’année prochaine, la commune plantera vingt mille arbres de plus. La forêt constitue une ressource paysagère et financière capitale pour elle. Son territoire en est couvert à près à 50 pourcents. Le bourgmestre estime les recettes de 800 à 900 mille euros par an, via la vente de bois et les locations de chasses."

Nicolas Lembrée, Journaliste
nicolas.lembree@matele.be


Beauraing : de la laine de mouton pour sauver les sapins - MAtele(HTML)

Notre Filière laine


Annonces

Avec le soutien de

La Filière laine bénéficie du soutien de la Région wallonne et du Feder - Interreg VA Grande région

Une création 13pixels.be